LIRE AU MASCULIN

POLICIERS

Titre Auteur / Résumé
leschutes
Les chutes

Joyce Carol Oates

Les chutes)

Le cauchemar de toute jeune mariée : se réveiller de sa nuit de noces, veuve! Pire dans le cas d’Ariah Littrell dont l’époux s’est suicidé dans les chutes du Niagara. Faisant fi de cette malédiction, Ariah se remarie avec un avocat étrangement attiré par elle. Portrait d’une mère passionnée et déséquilibrée et drame écologique, ce roman tumultueux (prix Femina étranger 2005) restitue l’atmosphère des années 1950 et 1960 dans une région industrielle où règnent cupidité et corruption. Lorsqu'elle découvre le mot énigmatique que son mari lui a laissé, appuyé contre un miroir de la chambre à coucher de leur suite nuptiale du Rainbow Grand Hotel, à Niagara Falls, État de New York, Ariah est mariée depuis vingt et une heures. Lorsqu'elle apprend le même jour, en début d'après-midi, par la police de Niagara Falls qu'un homme ressemblant à son époux s'était jeté tôt ce matin-là dans les Horseshoe Falls et avait été emporté, disparu sans laisser de traces, elle est mariée depuis un peu moins de vingt-huit heures. Tels sont les faits bruts, cruels, par lesquels commence le dernier roman de Joyce Carol Oates. Mariée et devenue veuve en l'espace d'une journée, Ariah se considère désormais comme vouée au malheur. Elle va devenir, avec le temps, une femme qui s'attend au pire pour échapper à l'anxiété de l'espoir. Une femme aux principes calmes, fatalistes, qui prévoit sa vie avec la sérénité d'un météorologue. Attendant pendant sept jours et sept nuits que l'on retrouve le corps du défunt, elle attire l'attention de Dirk Burnaby, un jeune avocat. Ensemble, ils vont fonder une famille et vivre dix années de bonheur absolu avant que la malédiction des Chutes s'abatte de nouveau… Dans ce roman où l'expérience subjective rejoint la dimension historique, fort d'un univers perpétuellement sous tension et de personnages pessimistes au destin inéluctablement dramatique, Joyce Carol Oates continue d'explorer avec brio l'histoire sociale et politique de l'Amérique.
ledahlianoir
le Dahlia Noir

James Ellroy

le Dahlia Noir

On surnommait Elizabeth Short « le Dahlia Noir » à cause de son habitude de se vêtir entièrement de noir. En juin 1947, à vingt-deux ans, elle est retrouvée morte, scindée en deux au niveau de la taille, dans un terrain vague de Los Angeles. Torturée pendant des heures, vidée de son sang et de ses organes internes, elle a été battue à mort. Betty Short, courtisane moderne, était dotée d'un physique de rêve, collectionnait les hommes et rêvait de faire du cinéma. À travers l'enquête passionnante menée autour de ce meurtre macabre jamais élucidé, sans doute l'un des plus célèbres de l'histoire criminelle américaine, James Ellroy exorcise ses démons. Il donne chair et sang à des personnages et des faits qui hanteront longtemps le lecteur
leshommesqui
Les hommes qui n'aimaient pas les femmes

Stieg Larsson

Les hommes qui n'aimaient pas les femmes

Ancien rédacteur de Millénium, revue d'investigations sociales et économiques, Mikael Blomkvist est contacté par un gros industriel pour relancer une enquête abandonnée depuis quarante ans. Dans le huis clos d'une île, la petite nièce de Henrik Vanger a disparu, probablement assassinée, et quelqu'un se fait un malin plaisir de le lui rappeler à chacun de ses anniversaires. Secondé par Lisbeth Salander, jeune femme rebelle et perturbée, placée sous contrôle social mais fouineuse hors pair, Mikael Blomkvist, cassé par un procès en diffamation qu'il vient de perdre, se plonge sans espoir dans les documents cent fois examinés, jusqu'au jour où une intuition lui fait reprendre un dossier. Régulièrement bousculés par de nouvelles informations, suivant les méandres des haines familiales et des scandales financiers, lancés bientôt dans le monde des tueurs psychopathes, le journaliste tenace et l'écorchée vive vont résoudre l'affaire des fleurs séchées et découvrir ce qu'il faudrait peut-être taire. Millénium 2 - La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette ; Millénium 3 - La Reine dans le palais des courants d'air.
lalionneblanche
La lionne blanche

Henning Mankell

La lionne blanche

Avril 1992. En Scanie, Louise Åkerblom, jeune mère de famille et agente immobilière vient de conclure une affaire. Il fait beau. C'est vendredi. Elle a acheté des gâteaux pour le dîner familial. Elle prend sa voiture pour visiter une dernière maison et se retrouve sur un chemin qu'elle n'aurait jamais dû emprunter : un homme l'abat froidement d'une balle en plein front. Peu auparavant, en Afrique du Sud, dans la province du Transkei, le tueur professionnel Victor Mabasha, qui croupit dans un bidonville, se voit confier une mission inespérée. Ses commanditaires sont des Blancs, comme d'habitude. Mais cette fois, des Afrikaners haut placés, opérant au cœur des services secrets sud-africains. Sa cible, un homme politique de premier plan. Le Président Frederik De Klerk ? Il n'en sait pas plus. Quelques jours plus tard, le corps de Louise est retrouvé au fond d'un puits, à Skurup, aux environs d'Ystad, par Wallander et son équipe qui enquêtaient déjà sur sa disparition. Mais le passé de la victime est désespérément sans histoire. Pas le moindre indice. Quelques jours plus tard, une maison explose à Skurup. Des débris de radio sophistiquée, de revolver et le doigt sectionné d'un homme noir sont retrouvés dans les décombres. Après avoir tourné en rond, l'enquête démarre véritablement. Y-a-t-il un lien entre l'explosion et le meurtre ? La suite est hautement imprévisible : un téléscopage vertigineux entre la banale réalité quotidienne de la Scanie et la lutte sans merci qui oppose, au même moment, à l'autre bout du monde, les partisans forcenés de la suprématie blanche et les artisans tout aussi déterminés - De Klerk et Mandela - de l'abolition de l'apartheid et du processus de démocratisation. Mais que sait Wallander de l'apartheid ? Que sait-il d'une façon générale de la situation internationale ? Par exemple, sait-il qu'il peut exister une relation entre l'ex-KGB et les Afrikaners fascistes ?
lecadavreanglais
Le cadavre anglais

Jean-François Parot

Les enquêtes de Nicolas Le Floch Le cadavre anglais

Paris 1777, un mystérieux prisonnier meurt en tentant de s’évader de la prison du Fort-L’Evêque. Dans le même temps, la reine Marie-Antoinette, prodigue et insouciante, demande à Nicolas Le Floch de contrer des menées visant à la compromettre. Haletante et minutieuse enquête ! De Paris à Versailles, le policier des Lumières poursuit sa traversée du siècle et va de surprises en surprises. Qui est cette mystérieuse victime ? Quel secret se disputent Anglais et Français alors que les colonies d’Amérique se soulèvent ? A quelles fins dérobe-t-on un objet précieux à Frédéric II ? L’amour jette-t-il son poids dans la balance ? Armé de la confiance du jeune Louis XVI et du soutien de ses amis, parviendra-t-il, malgré périls et obstacles, à démêler les arcanes de ces affaires extraordinaires ?
leslarmesdudiable
Les larmes du diable

Christopher J. Sansom

Les larmes du diable

Dans le Londres étouffant de l'été 1540, les esprits s'échauffent : la jeune Elizabeth Wentworth vient d'être reconnue coupable du meurtre de son cousin. Du fait de son étrange comportement, tous la croient habitée par le démon. Tous, sauf son oncle, et Matthew Shardlake, brillant avocat, bien décidé à découvrir la vérité. Mais c'est compter sans Thomas Cromwell et la nouvelle mission dont il charge Matthew : lui rapporter les " larmes du Diable ", le feu grégeois inventé par les alchimistes byzantins. Cromwell n'a que douze jours pour offrir cette arise redoutable à Henry VIII et regagner ainsi ses faveurs. Douze jours, c'est le délai qu'il accorde également à Matthew pour prouver l'innocence d'Elizabeth...