Nouveautés Octobre 2012

imagesachatsoctobre2012r

Titre Auteur / Résumé
mauvaisesfrequentations
Mauvaises fréquentations (Pol)

Marcia Clarke

Mauvaises fréquentations (Pol)

Intelligente, pugnace, efficace, Rachel Knight, malgré sa jeunesse, a été nommée procureur dans une division d’élite de Los Angeles. Après le meurtre de son collègue et ami Jack et d’un adolescent dans un motel sordide, elle hérite de l’affaire délicate sur laquelle il travaillait avant sa mort : le viol d’une jeune fille de la haute société. Et si les deux affaires étaient liées ? Rachel, qui ne peut s’empêcher de croire que Jack a été victime d’un coup monté, se retrouve prise dans une spirale de violence menaçant d’anéantir sa carrière et bientôt sa vie. Procureur célèbre aux U.S.A., Marcia Clarke connait comme personne les arcanes des prétoires et des commissariats de Los Angeles. Mêlant un sens inné du suspense et de l’action à un humour décapant, elle signe un premier thriller remarquable, les débuts en fanfare d’une héroïne qui lui ressemble et dont on n’a pas fini d’entendre parler : Rachel Knight.
larmoiredesrobes
L'armoire des robes oubliées

Riikka Pulkkinen

L'armoire des robes oubliées

Alors que sa grand-mère Elsa se meurt d’un cancer foudroyant et que tous ses proches se rassemblent pour adoucir ses derniers jours, Anna découvre que, derrière le mariage apparemment heureux de ses grands-parents, se cache un drame qui a marqué à jamais tous les membres de sa famille. Une vieille robe trouvée par hasard, et dont elle apprend qu’elle aurait appartenu à une certaine Eeva, va réveiller le passé. Cette Eeva, dont on ne lui a jamais parlé, aurait été, dans les années 60, la nourrice de sa mère. Mais Anna ne tarde pas à comprendre qu’elle a été beaucoup plus qu’une employée et que son grand-père, peintre célèbre, l’a profondément aimée…
laderniereagauche
La dernière à gauche en montant

FEUILLETER

Michele Manceaux

La dernière à gauche en montant

Lorsqu'en 1963, sous la pression amicale de Marguerite Duras, Michèle Manceaux achète une maison à Neauphle-le-Château, elle désire y fonder l'abri familial qu'elle n'a pas connu dans son enfance et un lieu de rencontres favorable à ses amis. Ainsi, beaucoup d'enfants traverseront le jardin, beaucoup d'artistes et de semi-artistes travailleront dans la bibliothèque. Des militants en tous genres, des émigrés égarés, des stars sans maquillage et même des psychanalystes danseront dans le grenier. Mais il y aura aussi des accidents terribles. Dans son style dense et rapide, Michèle Manceaux raconte l'épopée de cette maison qu'elle a dû vendre récemment. Sans regrets. Elle écrit : «On peut toujours se rappeler avec plaisir le plaisir d'avoir eu du plaisir. » Son refus de la nostalgie, son intégrité, son humour touchent au coeur.
cestunechoseetrange
C'est une chose étrange à la fin que le monde

Jean d'Ormesson

C'est une chose étrange à la fin que le monde

« Un beau matin de juillet, je me suis demandé d'où nous venions, où nous allions et ce que nous faisions sur cette terre ? Pourquoi y a-t-il quelque chose au lieu de rien ? » Jean d'Ormesson aime les voyages, les bains de mer, les livres, tous les plaisirs de l'existence. Il s'interroge aussi sur le mystère de nos destinées et il esquisse le roman de la vie, de l'Histoire, de l'idée de Dieu. Il nous parle avec simplicité et gaieté et il nous propose quelques recettes d'espérance et de bonheur.
charlestonsud
Charleston sud

Pat Conroy

Charleston sud

Chronique familiale, Charleston Sud est aussi l’histoire d’une génération. Celle du narrateur, Leo King, et d’un groupe d’adolescents venus de tous horizons : rejetons de l’aristocratie locale, orphelins des Appalaches, fils de l’entraîneur noir de football, et jumeaux d’une étonnante beauté, Sheba et Trevor Poe, qui tentent d’échapper à une mère psychotique. Le récit alterne entre 1969, année glorieuse où Leo et ses amis partent à l’assaut des barrières religieuses, sexuelles, sociales et raciales de Charleston, et 1989, où Sheba, devenue une star d’Hollywood, les supplient de retrouver son frère gay, disparu à San Francisco.
lecaveau
Le caveau de famille

Katarina Mazetti

Le caveau de famille

Désirée la bibliothécaire et Benny le paysan se sont rencontrés dans Le Mec de la tombe d'à côté. Elle dévore les livres comme les produits bio, lui élève des vaches et n'imagine pas qu'on puisse lire "de son plein gré". Leur histoire d'amour n'est donc pas simple, mais ils s'accordent trois essais pour avoir un enfant ensemble. Si ça ne marche pas, c'est terminé pour toujours. Sinon... La suite du best-seller bourré d'humour de Katarina Mazetti.
laubepinerouge
L'aubépine rouge

Ai Mi

L'aubépine rouge

Jing Qiu, dont le nom signifie « Automne silencieux », est une jeune lycéenne fière et brillante, fille d’un propriétaire foncier envoyé en camp de rééducation par le Parti et d’une mère accusée d’être une contre-révolutionnaire. Avec de tels antécédents, Jing Qiu doit travailler deux fois plus que les autres et maintenir une réputation immaculée pour prouver sa valeur et sa droiture au Parti. Envoyée comme tous les jeunes citadins à la campagne s’imprégner de l’idéologie communiste, elle rencontre Lao San, un jeune homme qui joue de l’accordéon, lit des romans français, chante des chansons russes interdites et critique ouvertement le gouvernement, semblant prendre à contre-pied toutes les valeurs du Parti. Bien que Jing Qiu se méfie de ce beau parleur, fils de général, qui a la vie facile, elle se sent irrésistiblement attirée par lui. Mais l’amour est un concept capitaliste, et n’est pas convenable pour une jeune camarade. Aimer Lao San pourrait ruiner la vie des siens. Quand Jing Qiu repart à la ville, elle est loin de se douter de ce que Lao San va entreprendre pour tromper la surveillance étroite de leurs familles, du régime et des prétendants de la jeune fille, et lui prouver son amour…
jeuxdhiver
Jeux d'hiver

Rachel Johnson

Jeux d'hiver

Munich 1936 : Daphné Linden a 18 ans. Née d'une grande famille anglaise, elle a été envoyée par ses parents en Bavière pour apprendre l'allemand, faire du ski, aller à l'Opéra, enfin plus généralement pour parfaire son éducation aussi bien intellectuelle qu'amoureuse. ... Lire la suite Mais en ce mois de février, quelque chose de bien particulier se passe pendant les Jeux d'hiver : Daphné se lie d'amitié avec deux jeunes garçons allemands, l'un nazi et l'autre non. Déjà, lors de ses études à Oxford, elle s'était trouvée confrontée à cette dualité idéologique, entre un groupe de professeurs soutenant la politique nazie et un autre conscient du danger du fascisme. Londres 2006, une jeune femme reporter part à Munich faire des recherches sur les Jeux Olympiques de 1936 et découvre que sa grand-mère Daphné Linden a flirté avec le nazisme. Roman éblouissant où les secrets, les trahisons, les amours, la découverte du passé familial ont profondément, à des époques différentes, bouleversé la vie de ces deux femmes.
lequaideouistream
Le quai de Ouistreham

Audio/Vidéo

Florence Aubenas

Le quai de Ouistreham

En immersion dans le pays profond, ou :J.F. cherche travail désespérément.Comment vit-on en France, aujourd’hui, quand on a un revenu inférieur au Smic – voire pas de revenu du tout ?Pour le savoir, Florence Aubenas quitte temporairement sa famille, ses amis et son emploi de grand reporter au Nouvel Observateur pour vivre pendant 6 mois dans la France de tout en bas. Embauchée d’abord comme femme de ménage dans une ville de province, cumulant les contrats précaires, elle plonge dans un autre monde. Un monde où le travail est rare et les nuits brèves, l’exploitation maximale et la solidarité minimale. Où les lieux de rencontre sont le Pôle emploi et l’hypermarché local. Entre colère et résignation, chacun lutte pour sa survie.Document exceptionnel sur des Français invisibles, ce livre est aussi une extraordinaire galerie de portraits, un récit où la condition humaine se dévoile dans toute sa nudité.Comme le classique Dans la dèche à Paris et à Londres (George Orwell), En France devrait faire date dans l’histoire du journalisme.
parfums
Parfums

Philippe Claudel

Parfums

En 63 textes, d'" Acacia " à " Voyage ", Philippe Claudel évoque autant de parfums de l'enfance et de l'adolescence. Chaque évocation fait resurgir un monde oublié, dont certaines traces demeurent : l'après-rasage du père, la crème solaire de la mère, les cheveux soyeux des premières amoureuses, les Gauloises et les Gitanes, la cannelle des gâteaux et du vin chaud, le charbon qui réchauffe, l'encre de l'écolier, le foin des champs, le pull-over de l'oncle. Des senteurs douces ou âcres, simples ou raffinées. ... Lire la suite Au fil du récit, se dessine un paysage de sapins, de champs à la terre noire et de rivières, et revit un monde de gens simples et vrais, pour lesquels leur lit de naissance est celui de leur mort. En leur rendant hommage, pour la première fois, et " malgré lui ", Philippe Claudel se raconte. Il raconte ses origines, sa Nancy natale, Dombasle, la ville où il est né et habite toujours, ses parents, ses soeurs, comme il ne l'a jamais fait.
leshommescouleurs
Les hommes couleurs

Cloé Korman

Les hommes couleurs

Un couple, employé d’une multinationale, dirige les travaux d’un tunnel destiné à livrer du pétrole mexicain vers les USA, au mépris des lois du pays. Le tunnel devient la voie de passage des émigrants mexicains. Le couple se retrouve, au fil des années, complice de ces passages clandestins, car le tunnel est long à percer. Ce qui permet à l’opération de durer c’est que le responsable du chantier au sein de la multinationale à New-York est un amateur et un trafiquant d’objets archéologiques que les ouvriers découvrent (et se mettent même à fabriquer).À cette intrigue de fond, se mêle étroitement une intrigue intime. Le couple a adopté un petit garçon mexicain avant de donner naissance à une fille, puis à des jumeaux. À quinze ans, amoureux de sa sœur, le garçon mexicain disparaît par le tunnel. Sa sœur finira par le rejoindre dans sa vie errante d’immigré aux USA. Le roman est animé tout au long par une écriture sensuelle, une précision documentée (sur le pétrole, la corruption, la clandestinité) qui ne pèse jamais, une connaissance parfaite du désert mexicain et par des personnages singuliers, hauts en couleur et très attachants. Bref un souffle romanesque exceptionnel chez un jeune auteur.
muse
Muse

Joseph O'Connor

Muse

Elle était pauvre, irrévérencieuse, sensuelle, très belle et rebelle à toute autorité, sauf à celle du génie et de l’amour. Elle s’appelait Molly Allgood, elle fut une comédienne célèbre et elle eut pour amant l’un des plus fameux dramaturges irlandais, John Millington Synge. C’était en 1907. Elle avait dix-neuf ans, il en avait trente-sept. Il fut son Pygmalion, elle sa muse. Ils vécurent une passion sans borne. Mais leur différence sociale et religieuse, les conventions et l’austérité de la famille Synge, leurs amis même, tout et tous s’y opposèrent. Jamais ils ne purent se marier et Molly Allgood rompit avec l’homme de sa vie qui mourut peu après, en 1909, rongé par le bacille de Koch. Quarante-cinq ans plus tard, on retrouve l’ancienne actrice, réduite à la misère et hantant les rues de Londres par un matin brumeux. Peu à peu, les souvenirs resurgissent, comme l’amour et le désir pour ce Vagabond qui ne l’aura jamais quittée…